Animation stopmotion. Eté 2006. Paris, France. Chloé attend patiemment le jour de son départ pour Beyrouth. Elle a décidé de célébrer le trentième anniversaire de l’arrivée de ses parents en France en partant au Liban par voie terrestre. Tout comme eux l’avaient fait pour fuir la guerre, mais dans le sens inverse. Ce voyage devait être pour elle l’occasion de découvrir ce pays et de tenter de régler ses problèmes identitaires. Ironie du sort, une nouvelle guerre éclate quelques jours avant son départ. Le projet est remis en cause, mais l’attachement irrationnel qu’elle découvre pour ce pays meurtri la pousse à partir.

Film inédit dans les médiathèques.

Le film, au-delà de l’évocation de l’invasion du Liban par Israël il y a quatre ans, raconte d’abord l’éveil d’une jeune femme au monde, sa recherche d’identité, qui est moins culturelle que générationnelle, et on l’accompagnera de déroutes en surprises, jusqu’au bout de son chemin existentiel, dans la légèreté de sa très apparente insouciance.

L'ensemble du film sera animé en stopmotion (c'est-à-dire photographié image par image pour être ensuite animé) à partir d'éléments découpés ou imprimés, mais dans tous les cas, retouchés à la main. L'objectif est d'obtenir un ensemble graphiquement cohérent et sensible, portant la trace d'une présence, d'une touche humaine. Le but est de créer une empathie formelle, de toucher le spectateur, d'être proche de lui pour lui raconter mon histoire. Une histoire simple, à échelle humaine. Une histoire personnelle racontée à la première personne. Mes outils seront donc tout aussi accessibles. Je désire privilégier des matériaux simples et humbles : le papier, le carton, les photocopies etc... Et y ajouter des objets usuels (des allumettes, des trombones, du coton, etc...) pour développer une imagerie liée au quotidien. Des objets et des matières facilement reconnaissables et disponibles n'importe où. Cette approche artisanale de l'animation donnera enfin et surtout un aspect et un rythme spontanés au film qui correspond au tempo du sujet traité. Un peu comme si - à l'image de mon journal écrit - j'avais réalisé ces animations in situ, pendant mon voyage, avec les objets et les matières à ma disposition. Chloé Mazlo


Née en 1983, Chloé Mazlo est une plasticienne et cinéaste d’animation qui vit et travaille à Paris. Depuis 2007, date de sa sortie des Arts Déco de Strasbourg et de son entrée officielle dans la vie « d’artiste», Chloé Mazlo s’adonne à la déconstruction des mythes.
Ancrés dans leur époque, entre crise des idéaux et espoirs déçus, les courts-métrages de Chloé Mazlo décrivent à des degrés divers les tribulations de personnages aux prises avec l’expérience du désenchantement. L’Amour m’anime, Deyrouth, et récemment Les Petits Cailloux, sont autant de prétextes pour passer en revue le Grand Amour, la Famille idéale, le Bonheur. L’occasion également pour l’artiste de dérouler avec tendresse et un sens rare de l’autodérision, le fil d’un récit initiatique, aux accents fortement autobiographiques.

Pour en savoir plus sur la conception du film

Retrouvez la collection complète Vidéothèque "Vivre ensemble" disponible en ligne ou sur support DVD.

Retrouvez " au fil du parcours... " d'autres films documentaires animés...


En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 16 et 99 ans.