Le réchauffement climatique, tout le monde en parle mais dans les Alpes, les effets sont maintenant bien visibles. Un rapport de l'OCDE annonce la fermeture de la moitié des stations de ski d'ici 2050 si l'atmosphère continue à se réchauffer de la sorte. Des montagnards, des scientifiques, des élus et des économistes se croisent le temps de ce film documentaire. Pour tous, le constat est unanime : ça chauffe sur les Alpes ! On invoque la fatalité, les responsabilités individuelles ou collectives. On trouve des palliatifs technologiques, mais finalement n'est ce pas tout un système de surproduction, de surconsommation et d’échange planétaire qui est à revoir ?

Conçu comme une chronique, ce film documentaire réunit pêle-mêle les montagnards, les villageois, les scientifiques, les élus et les économistes. Tout comme les autres réalisations de Gilles Perret, le film a été tourné en grande partie dans son «fief» de Quincy. C’est ma façon de travailler, dit l’auteur. J’aime partir du local pour ensuite élargir le débat. Il n’y a pas besoin d’aller à l’autre bout de la planète pour trouver des gens intéressants. Au départ d’exemples locaux, je m’attelle à décortiquer les mécanismes qui ont mené à une situation donnée.  Pour en savoir plus sur le film

Dans ses films, Gilles Perret travaille principalement dans sa région de la Haute-Savoie avec des gens qui lui sont proches. Il s’inspire en effet généralement d’une histoire locale pour l’élargir aux problématiques du monde, et s’interroger sur la place de l’être humain pris dans les contraintes des systèmes économiques et politiques. Il réalise entre autres, T.I.R.-toi du Mont-Blanc en 2003, film documentaire sur la réouverture du tunnel du Mont-Blanc et le combat contre le retour des camions, puis 8 clos à Evian, en 2004, sur le G8 d’Evian et son contre-sommet. En 2006, Gilles Perret s'intéresse aux problématiques de la mondialisation à travers le portrait d'un patron atypique de Haute-Savoie avec Ma Mondialisation. En 2009, il réalise Walter, Retour en Résistance, histoire de Walter, ancien résistant, ancien déporté haut-savoyard à travers laquelle Gilles Perret se pose la question suivante : résister se conjugue-t-il au présent ? En 2011, De Mémoires d’Ouvriers retrace l'histoire ouvrière locale pour finalement raconter l'histoire ouvrière en général. Dignes et lucides, ils se souviennent de ce qu'ils furent et témoignent de ce qu'ils sont devenus dans la mondialisation. En savoir plus sur Gilles Perret

Retrouvez les films réalisés par Gilles Perret disponibles en DVD dans les médiathèques de Villeurbanne

Retrouvez la sélection de films Caméras de l'environnement disponibles en DVD dans les médiathèques de Villeurbanne



Retrouvez "au fil du parcours... " d'autres films sur des questions environnementales d'actualité.


En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 12 et 99 ans.