D’aprés “Les Histoires du Petit Nicolas” de SEMPE et GOSCINNY. A l’école, Nicolas est accusé, à tort, de s’être mal conduit. Il est renvoyé. Trop occupé à regarder un match de rugby à la télévision, un quiproquo s’installe entre son père et sa mère. Comprenant enfin la sanction, il accueille très mal cette situation. De retour au collège, le jour de la photographie de classe, Nicolas commet bévue sur bévue, engendrant des incidents multiples.

Dans cette adaptation court-métrage noir et blanc du Petit Nicolas réalisée pour la télévision par André Michel dans les années 1960, nous retrouvons l'actrice Bernadette Lafont dans le rôle de la maman de Nicolas et Michael Lonsdale dans le rôle du père. Ce Nicolas est très espiègle et le réalisateur fait preuve d'inventivité dans le son et le traitement de l'image. A noter que la voix du photographe interprété par Guy Piérauld est celle de Bugs Bunny.

Le personnage du Petit Nicolas a été créé par René Goscinny et Jean-Jacques Sempé fin des années cinquante. Ses aventures sont alors publiées dans le journal belge Moustique puis dans Pilote, avant d'être réunies en 1960 par l’éditeur Denoël en un premier recueil. Le Petit Nicolas connaitra un incommensurable succès au cours des années 60. Depuis cette époque, les éditions/rééditions se sont multipliées, tout comme les adaptations télévisuelles sous forme de série, court métrage ou encore téléfilm sans oublier, bien sûr, le cinéma.

Assistant réalisateur à la fin des années 30, André Michel interrompt sa carrière pour entrer dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la Libération, il commence une carrière de réalisateur, travaille pour le cinéma et la télévision pour qui il tournera notamment la série Tous les enfants du monde (1964) dont le court métrage Le petit Nicolas fait partie. 


Retrouvez "au fil du parcours..." René Goscinny et Jean-Jacques Sempé qui nous parlent du Petit Nicolas

En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 8 et 99 ans.