A Londres, durant les années soixante, les vies de Ginger et Rosa, deux adolescentes inséparables. Leur passage de l'enfance à l'âge adulte est marqué par les émotions, la culture mais aussi la peur de la guerre froide. C'est l'apprentissage des premières fois, la découverte de la liberté, le temps de la révolution sexuelle et du féminisme politique. Elles vivent aussi l'âge de la rébellion contre leurs mères, assurément trop frustrées. Alors que la menace d'une guerre nucléaire s'intensifie, l'amitié entre les deux jeunes filles est mise à l'épreuve... 


Il y a vingt ans, Sally Potter adaptait Orlando, de Virginia Woolf, à l'écran. C'est encore la construction d'un être qui est au cœur de ce film... Les années 1960 : dans un Londres conservateur, secoué par la libre pensée et les jeunes gens en colère de Carnaby Street, deux jeunes filles, amies pour la vie, voient leurs chemins se séparer quand l'une participe à l'explosion de la famille de l'autre... Sally Potter utilise le danger nucléaire (on est en pleine crise des missiles de Cuba...) comme une métaphore de la fin de l'innocence, et chaque plan, à la lisière du maniérisme, est la preuve de son talent formel. Face à la rousse Elle Fanning, nouvelle "baby face" boudeuse de Hollywood (Somewhere, de Sofia Coppola), la brune Alice Englert (Sublimes Créatures) impose sa présence. Elle a de qui tenir : c'est la fille de la cinéaste Jane Campion.  Guillemette Odicino. Télérama.fr


Sally Potter quitte l'école à 16 ans pour devenir réalisatrice. Également danseuse et chorégraphe à l’École de Danse Contemporaine de Londres, elle fonde, plus tard, la Limited Dance Company. Elle tourne des films documentaires et des courts métrages, dont Thriller, qui rencontre un grand succès en festivals. Se consacrant avec constance à la danse et la mise en scène de spectacles de théâtre, Sally Potter signe son premier long métrage en 1983, le film musical The Gold Diggers porté par Julie Christie. En 1992, elle réalise Orlando avec Tilda Swinton, l'adaptation du livre du même nom de Virginia Woolf. Le film rencontre un immense succès et gagne plus de 25 prix. Dans La leçon de Tango (1997), qu'elle interprète, Sally Potter se glisse dans la peau d'une jeune réalisatrice qui tombe amoureuse d'un danseur de tango, incarné par Pablo Veron. Le film est à nouveau plébiscité en festivals. Par la suite, Sally tourne The Man Who Cried (2000) porté par un casting exceptionnel, dont Johnny Depp, Christina Ricci, puis Yes (2004) avec Joan Allen et le Français Simon Abkarian. La cinéaste poursuit sur sa lancée avec le drame Rage pour lequel elle compose à nouveau la musique, qui reste inédit en France malgré la présence de la star Jude Law au casting. En 2013 sort Ginger et Rosa.


Retrouvez en cliquant ici d'autres films réalisés par Sally Potter disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez en cliquant ici une sélection de films britanniques disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez en cliquant ici une sélection de films traitant de l'adolescence disponibles en DVD dans les médiathèques.


Retrouvez " au fil du parcours... " d'autres films de cinéastes britanniques et/ou d'autres récits initiatiques qui mettent en scène des adolescents.


En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 16 et 99 ans.

On en parle ...