Histoire sociale et politique des Français à vélo, de 1890 à nos jours, entre modernité, luttes sociales et écologie politique. Massivement adopté par les Français au lendemain de son apparition à la fin du XIXe siècle, le vélo moderne est doté de pneus, de freins, de pédales et d'une chaîne. Au départ loisir pour les riches, il se démocratise vite grâce à la seconde révolution industrielle, qui en fait un produit abordable pour les classes populaires. La bicyclette devient synonyme de révolution sociale. En 1903, la création du Tour de France fait du cyclisme un sport professionnel très populaire, qui permet à de jeunes prolétaires de faire carrière. L'après-guerre marque un recul fort du vélo, auquel les Français préfèrent l'automobile pour se déplacer. La voiture pour tous devient l'un des crédo des Trente Glorieuses. Il faudra attendre mai 1968 et la naissance de l'écologie pour que la bicyclette connaisse un retour en grâce.

Un regard drôle et affectueux sur tous les Français en selle, de la fin du XIXe siècle jusqu’à aujourd'hui. Le vélo est un mythe populaire. Nourri par les souvenirs personnels et familiaux de tous les Français, il incarne quelque chose d’universel et d’intemporel. C’est aussi un objet qui oppose. Au sens où il a toujours créé des antagonismes : entre vélocipédistes et motorisés, entre féministes et conservateurs, entre bourgeois et ouvriers, entre écologistes décroissants et amoureux de la vitesse aujourd’hui.

Rendre compte de l'évolution de la société française depuis la fin du XIXe siècle à travers son rapport au vélo, c'est l'idée originale qu'a eue Laurent Védrine, cycliste urbain lui-même (le pré-générique le montre en train de pédaler dans les rues de Paris). Porté par un commentaire alerte, militant avec humour pour l'usage du deux-roues, son joli documentaire riche en images d'archives montre comment la bicyclette, d'abord réservée à une élite du fait de son prix élevé, s'est vite démocratisée, accompagnant les avancées sociales comme les congés payés. (...). Vincent Arquillière, télérama.fr, 11 mai 2013.

Laurent Védrine est auteur et réalisateur de films documentaires et de programmes radiophoniques. Il a notamment réalisé en 2006, L’obélisque de la discorde, récit historique du vol et de la restitution de l’obélisque éthiopien d’Axoum qui soulève la question des butins de guerre et des biens culturels pillés à l’époque coloniale ; Kinshasa Beijing Story, en 2008 : Dans le contexte de l’essor économique de l’Afrique centrale, regard sans préjugés sur la présence chinoise à Kinshasa, à travers des relations humaines, historiques et sociales. En 2011, Laurent Védrine réalise Le déjeuner sous l’herbe : L’aventure burlesque des premières fouilles archéologiques de l’art contemporain, à la recherche d’un banquet enterrée par l’artiste Daniel Spoerri en 1983. Il travaille actuellement sur un projet d’enquête documentaire (L' Abri des refuges) sur l’expérience civique de la haute montagne, à travers des rencontres en altitude avec des personnages militants….

Retrouvez d'autres films autour du cyclisme disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez d'autres films de la sélection Caméras du sport disponibles en DVD dans les médiathèques.


Retrouvez "Au fil du parcours..." d'autres films ayant pour personnage principal "la petite reine" et/ou d'autres films traitant de questions environnementales d'actualité.

En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 10 et 99 ans.