Animation utilisant la technique du timelapse. La vie d'une espèce peut-elle continuer si elle n'a plus rien à parasiter ? Dans l'avenir, quand l'industrialisation incontrôlée et l'utilisation abusive des ressources planétaires auront irrémédiablement altéré l'écosystème, toutes les espèces animales et végétales seront fragilisées, et, par un effet domino, la disparition de certaines d'entre elles entraînera la disparition des autres.

Inédit dans les médiathèques.


* Prix du public pour le meilleur court métrage français, Festival International de Films de Femmes, Créteil, 2012.

* Meilleur film, Festival du Film Merveilleux, Yerres, 2011.


Planet Z est une œuvre organique et fascinante, plongée en mode macro au cœur d’une guerre biologique entre végétaux et champignons envahisseurs. Utilisant la technique du timelapse - effet cinématographique qui consiste à diffuser les images d’une action dans un temps plus court que celle de l’action initiale - associée à des ingrédients 100% naturels, Planet Z détourne admirablement les échelles et émerveille par son originalité visuelle. Avant Planet Z, il y a eu logiquement Planet A, en 2008. Premier volet expérimental d’une réflexion écologique, le film mettait en scène l’avancée continue de cristaux de sels, parabole inventive sur la disparition de la Mer d’Aral dont la salinité excessive a fini par tuer quasiment toute forme de vie. Empreint d’une féerie inquiétante et visuellement bluffant, le film avait fait le tour des festivals du monde entier. Avec Planet Z, Momoko Seto s’attaque à la moisissure, aux champignons et à leurs rejets de spores, prétexte pour retranscrire ce phénomène visuel étonnant et quasi chorégraphique. La dispersion de ces spores et l’invasion des champignons viendront mettre un terme à la vie des végétaux qui garantissaient jusqu’à lors la présence de l’eau sur cette planète. Tourné pendant trois mois en studio, le film a été une affaire de patience, la technique du timelapse demandant énormément de temps pour construire un seul plan. On pourrait y voir le cliché de la minutie japonaise, on y trouve surtout un goût exacerbé pour la découverte de l’inexploré, la magie et la beauté des phénomènes naturels. Ces moisissures deviennent belles et la décomposition se pare de qualités esthétiques insoupçonnées. La lente progression des fungi a aussi quelque chose d’inquiétant, leur texture gluante recouvrant progressivement la matière organique et végétale dans un élan d’envahissement continu. La vie grouille de partout (à l’image des plans hallucinants où des champignons noirs semblent prendre vie dans une quasi respiration), chacun luttant pour sa survie et sa part du gâteau. À la façon des truquistes d’antan, Momoko Seto utilise les effets les plus simples alliés aux techniques plus sophistiquées du compositing et fait passer aisément des choux-fleurs pour des forêts, des aubergines pour des montagnes, des pousses de radis pour des branches et une orange pour une planète. Ovni protéiforme,  Planet Z se voit les yeux et la bouche grands ouverts, comme lorsque les enfants regardent pour la première fois dans un microscope. Amaury Augé. Formatcourt.com


Momoko Seto est née en 1980 à Tokyo, et étudie à l'école française de Tokyo. Elle obtient par la suite un Master à l'école des Beaux Arts de Marseille. Par la suite, entre 2006 et 2008, elle réside à la prestigieuse école du Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains. Actuellement, elle travaille au Réseau Asie, unité du CNRS, en tant que réalisatrice de films documentaires. Momoko Seto a réalisé de nombreux courts métrages et films documentaires qui ont été présentés et récompensés dans plusieurs festivals internationaux.

Retrouvez des films de la sélection Caméras de l'animation disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez des films de la sélection Caméras de l'environnement disponibles en DVD dans les médiathèques.


Retrouvez " au fil du parcours... " d'autres films qui traitent de questions environnementales d'actualité.

En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 10 et 99 ans.