Le combat ordinaire c'est le combat de Marco, jeune trentenaire un brin bourru, mais animé de bonnes intentions, et qui, à partir de petites choses, de belles rencontres, d'instants précieux, souvent tendres, parfois troublants, va se reconstruire et vaincre ses vieux démons.

Inspiré de la bande dessinée de Manu Larcenet - prix du meilleur album au festival d’Angoulême en 2004 -, le film de Laurent Tuel chronique le retour à la vie d’un photographe de guerre.

« L’histoire d’un photographe fatigué, d’horreurs banales et d’un chat pénible » : le scénario du film s’inspire fidèlement de l’esprit de la bande dessinée. Finies la couverture des horreurs de la guerre, ras-le-bol des prises de risque inconsidérées, place à la vie et à son cortège d’angoisses et de vieux démons. (...) Film d’atmosphère et de sentiments en forme de longue descente vers le bonheur, Le Combat ordinaire repose sur un casting remarquable. Chacun à la recherche de sa propre vérité, Nicolas Duvauchelle et Maud Wyler sont les deux protagonistes d’un couple balbutiant à l’avenir longtemps incertain. A leurs côtés, trois grands acteurs interprètent des rôles dits secondaires d’une grande profondeur : André Wilms, inoubliable dans Le Havre d’Aki Kaurismäki, compose un mystérieux personnage rongé par la culpabilité ; quant à Olivier Perrier et Liliane Rovère, ils sont tout simplement bouleversants en parents discrets et attentifs. La mémoire et l’oubli ; le pardon et la culpabilité ; mais aussi une forme de désenchantement politique joliment captée sur les quais d’un port qui pourrait être celui de Saint-Nazaire : tous ces thèmes irriguent Le Combat ordinaire au point d’en faire un film à la fois intéressant et attachant. Franck Nouchi. LeMonde.fr

En 1995, Laurent Tuel tourne son premier long métrage, Le Rocher d'Acapulco, avec Antoine Chappey et Margot Abascal. En 2001, il réalise un film de genre remarqué, Un jeu d'enfants avec Karin Viard. Cet exercice de style sous influence polanskienne fait glisser un peu d’inquiétude et d’étrange dans le quotidien. Avec Jean-Philippe (2006), le réalisateur bouleverse l’univers d’un fan de Johnny Hallyday qui se réveille dans un monde où ce dernier n’est jamais devenu la superstar nationale. En 2009, le cinéaste signe Le Premier Cercle, un thriller avec Jean Reno et Gaspard Ulliel.

Retrouvez ici d'autres films réalisés par Laurent Tuel disponibles en DVD dans les médiathèques.

ACCÉDEZ EN CLIQUANT ICI À TOUS LES FILMS EN VOD, AVEC EN PREMIÈRE PAGE LES TOUTES DERNIÈRES NOUVEAUTÉS ! Vous pouvez aussi affiner votre recherche dans la colonne située à gauche, par genres, réalisateurs, thématiques, etc.  

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.