Un essai/poème cinématographique tourné en 16mm, super 8 et vidéo mêlant images d’archives et de fiction autour de la représentation du passé, de l’histoire et de sa fictionnalisation. A partir de deux personnages/figures, des fragments de réflexion sur l’exode, l’exil et leurs mythologies.

Il n'y aura aucun retour, j'ai fini par égarer sur les routes jusqu'au nom de mes pères. Peut-être cette lettre n'était pas celle que vous attendiez de moi, en ce cas pardonnez la. Ne m'attendez plus. Ne me cherchez pas. Car je suis auprès des miens. Je suis sans drapeau, sans voix, et sans terre.

Film inédit dans les médiathèques

* Prix du scénario de film court, Fondation Beaumarchais, Paris

* Prix du Centre des Ecritures Cinématographiques Ecrans documentaires, Arcueil

* Grand Prix du court-métrage français (Mention spéciale), Festival Entrevues, Belfort


Artiste multi-média, Clément Cogitore explore les frontières dans et de ses œuvres, que celles-ci soient artistiques, géographiques ou mentales. De ses errances dans le monde, tant physiques que virtuelles, naissent des œuvres oscillant entre cinéma et art contemporain et mêlant la fiction à la réalité. Elles questionnent le spectateur et sa capacité de croire, de voir et de savoir. En puisant dans un répertoire d’images et de documents, contemporains ou anciens, artistiques ou populaires, médiatiques et historiques ou intimes et personnels qu’il juxtapose, il conduit ses œuvres à une perte des repères et pose alors un nouveau regard sur le monde. Claire Kueny. creative.arte.tv

Après des études à l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, et au Fresnoy-Studio national des arts contemporains Clément Cogitore, né en 1983, développe une pratique à mi-chemin entre cinéma et art contemporain.
Mêlant films, vidéos, installations et photographies son travail questionne les modalités de cohabitations des hommes avec leurs images. Il y est le plus souvent question de rituels, de mémoire collective, de figuration du sacré ainsi que d'une certaine idée de la perméabilité des mondes.

Ses films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux (Quinzaine des réalisateurs Cannes, festivals de Locarno, Lisbonne, Montréal...) et ont été récompensés à plusieurs reprises. Son travail a également été projeté et exposé dans de nombreux musées et centre d'arts (Palais de Tokyo, Centre Georges Pompidou - Paris, Haus der Kultur der Welt - Berlin, Museum of fine arts - Boston...). En 2012, Clément Cogitore est nommé pensionnaire de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis. Il sort en 2015 son premier long-métrage, Ni le ciel ni la terre, qui est nominé aux Césars, et en 2017, son documentaire Braguino est récompensé par de nombreux prix en festivals (Telluride, San Sebastian, Marseille, Toronto, Buenos Aires, Moscou...). Il sort la même année Les Indes galantes, court-métrage de 5 mn adapté de l’opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau où il filme une troupe de danseurs de Krump. En 2018, il est lauréat du Prix Marcel-Duchamp.

En savoir plus sur Clément Cogitore


Retrouvez la sélection de films "Caméras de l'expérimental" disponibles en DVD dans les médiathèques.


En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.