Thriller social sauce danoise. Deux petits malfrats sombrent dans la violence quand le crime organisé arrive dans leur quartier. Un thriller social sans fioritures ni complaisances, qui décrit, avec une précision ethnologique, une criminalité aux mécanismes bien huilés.

 * Prix du jury et Prix du public, Festival International du Film Policier de Beaune, 2013.

Coécrit avec le scénariste Rasmus Heisterberg (Millenium, Royal Affair), Northwest dévoile un Danemark sombre sous la forme du thriller social, à partir des recherches effectuées par le réalisateur Michael Noer auprès de gangsters de Copenhague. Allier film de genre et radiographie sociétale, l’entreprise est de plus en plus fréquente dans le cinéma danois. Pour son deuxième long-métrage, Noer pratique cet exercice avec une certaine finesse. (...) Nordvest (Northwest pour l’international) est un quartier populaire de Copenhague. Casper, dix-huit ans, y survit avec sa mère, son frère cadet et sa jeune sœur. Pour soutenir l’économie familiale vacillante, il multiplie les larcins dans les quartiers pavillonnaires et revend ses trouvailles à Jamal, receleur de la cité. Bientôt, Casper veut aller plus loin, voir plus grand. (...) Mais Casper est-il un vrai dur ? Et jusqu’où est-il prêt à aller pour accéder à la reconnaissance du milieu ? Northwest se construit sur ces interrogations pour explorer la chute inéluctable d’un gamin partagé entre l’appât du gain et la protection des siens. Par petites touches (un poster dans le décor, un jeu avec un miroir), on suggère subrepticement la fascination de Casper pour les gangsters du cinéma américain. Le bad boy danois, maladroit et impulsif, rappelle étrangement un certain Vinz, qui avait la haine dans la France de 1995. Mais, contrairement au héros kassovitzien, Casper possède une faiblesse qui rend sa déchéance plus complexe et douloureuse : l’amour fraternel. La violence de certaines scènes est d’autant plus grande qu’elle est toujours mise en contrepoint avec des moments intimes, où Casper retrouve sa famille le temps d’une séquence (comme lors de cette fête d’anniversaire avec des fillettes déguisées en princesses, interrompue par une mission urgente) ou seulement le temps d’un plan (pour échanger un regard ou une accolade avec son frère Andy dans une situation critique). (...) La place accordée aux émotions, contenues mais vives, donne bien une profondeur sensible à ce thriller social. Carole Milleliri. Critikat.fr

Après des études cinématographiques orientées vers le film documentaire, Michael Noer réalise en 2006 son premier long-métrage Jorden Under Mine Fødder. L’année suivante, il confie sa caméra à ses voisins et décide de faire un film à partir des images qu’ils tournent. Expérience singulière, mais réussie, car Vesterbro obtient de nombreux prix en festivals. En 2008, son film documentaire De Vilde Hjerter suit une bande de motards en mobylette à la recherche de liberté. Deux ans plus tard, il co-réalise avec Tobias Lindholm, R, son premier long-métrage de fiction, dans lequel Rune, un jeune criminel, fait l’expérience indescriptible de la prison. Violent et réaliste, le film remporte le Dragon Award du Meilleur film nordique à Göteborg ainsi que le Bodil du Meilleur film danois. Fort de ce premier essai remarqué, Michael met en scène Casper et son petit frère dans Northwest, déterminés à gravir les échelons du crime organisé dans une banlieue de Copenhague. Comme sa précédente œuvre de fiction, ce drame authentique reçoit de nombreux prix tels que les Prix du Jury et de la Critique au Festival international du Film Policier de Beaune. 

Retrouvez en cliquant ici d'autres films de Michael Noer disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez en cliquant ici d'autres films danois disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez en cliquant ici une sélection de films nordiques disponibles en DVD dans les médiathèques.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.