Animation en volume. La nuit précédent l'offensive, un soldat s'est retranché au fond d'un souterrain. Dehors, la guerre gronde à faire trembler la terre et l'homme se prépare à l'inéluctable. Dans ce film en volume animé, les corps des soldats redeviennent matière, alliage de terre, de feu et d'acier, figés dans la mort pour l'éternité.

Un superbe court métrage d'animation, réalisé en volumes animés, autour de la Première Guerre mondiale, un superbe hommage aux Poilus.

  • Les Courts du réel, Festival du film court à la MLIS, Villeurbanne, 2014
  • Grand prix, Festival ReAnimcaja, Lodz  2008
  • Prix du court métrage, Festival Animabasauri, Bilbao, 2008,
  • Grand Prix, Festival de Montecatini, 2008
  • Prix de la Presse, Festival de Grenoble, 2008
  • Prix du meilleur film de la compétition internationale No Words du 40e Festival du Film Court, Bolzano 2008

Un extraordinaire court métrage d'animation dans lequel les personnages ne sont plus que des hommes de boue et de glaise... Pierre Assouline, Le Monde

Pour les séquences de tranchée, j’ai imaginé un cadrage inspiré de ceux des actualités de la 2e Guerre Mondiale : caméra épaule, “accidents” (recherches de point, décadrages, flous etc.), toutes ces caractéristique qui me paraissent rendre l’image plus vivante, à l’opposé des parti pris esthétiques propres aux films de studio. Bruno Collet

Après un Diplôme National Supérieur d'Art Plastiques aux Beaux Arts de Rennes Bruno Collet  se passionne pour la sculpture et acquiert une formation de fondeur. Depuis 1993, il a travaillé comme décorateur sur de nombreux films, séries et vidéomusiques en volume animé. En 1998, il signe la mini-série en animation Avoir un bon copain, une première réalisation coproduite par Canal+. En 2001, Le dos au mur, son premier court métrage, est sélectionné par la Semaine de la Critique au festival de Cannes et obtient le Prix de la Jeune critique. En 2005, il réalise la série La Tête dans le guidon qui connaît une exploitation internationale et en particulier au Japon où elle est diffusée par la NHK. En 2007, il achève la série La Tête dans les flocons et développe un hommage à Bruce Lee pour la collection de films courts Animator’s Studio produite par Vivement Lundi ! Suivent Son Indochine (2012), Panique chez les jouets (2014) et Mémorable (2019), court-métrage sur la maladie d’Alzheimer nommé aux Oscars et aux César 2020 et lauréat de nombreux prix dont le Cristal du court-métrage au Festival d'Annecy.

Regarder l'interview de Bruno Collet au Festival d'Annecy en 2019.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.