Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d'interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence.

* César du Meilleur acteur dans un second rôle pour Reda Kateb, 2015.

(...) A ces fictions spectaculaires et glamour, éloignées de la réalité, Hippocrate propose un contrepoint séduisant dans un registre très français : le récit initiatique sur fond de chronique sociale. Thomas Lilti, cas rare de cinéaste qui soit aussi médecin, a prélevé dans ses souvenirs de carabin la chair de son deuxième long métrage, où un jeune interne ambitieux, Benjamin, découvre l'éprouvant sacerdoce des praticiens hospitaliers dans la France en quasi-faillite des années 2010. Le film trouve la bonne distance pour décrire l'hôpital comme une microsociété de castes, où des médecins étrangers sont exploités par leurs collègues français. Où le personnel soignant passe plus de temps à remplir des paperasses qu'à s'occuper des malades... A l'exception d'une scène d'assemblée générale trop démonstrative, la précision documentaire du constat ne l'emporte jamais sur la dimension romanesque. Le chemin vers la maturité de Benjamin est aussi celui de son interprète, Vincent Lacoste. Les épreuves traversées par son personnage lui permettent d'exprimer une palette de sentiments inexploitée jusqu'alors. Il excelle à incarner les petites lâchetés et les doutes existentiels d'un héros ambigu, pas toujours aimable, mais attachant jusqu'au bout. Samuel Douhaire. Télérama.fr

Le parcours de Thomas Lilti est atypique puisqu'il pratique toujours son métier de médecin généraliste en parallèle de ses activités de réalisateur et de scénariste. Bachelier à 17 ans, il est déjà tenté par le cinéma mais, pensant que cela est difficilement envisageable, il entreprend des études de médecine, durant lesquelles il réalise trois courts métrages, qu'il présente dans des festivals dédiés aux étudiants. Repéré grâce à ces courts métrages, il réalise alors son premier long métrage, Les Yeux bandés, qui est projeté pour la première fois en 2007. En septembre 2014, il sort son deuxième long métrage, Hippocrate, dans lequel il raconte l'histoire d'un jeune médecin. Il s'inspire de ses remplacements en tant que médecin de campagne pour réaliser son troisième long-métrage Médecin de campagne, avec François Cluzet.

Retrouvez en cliquant ici d'autres films réalisés et/ou scénarisés par Thomas Lilti, disponible en DVD dans les médiathèques. 

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.