A Bruxelles, sur l'axe commercial de la Toison d'Or, à hauteur du Hilton, se trouve l'îlot Soleil, formé d'une quarantaine de maisons dont le sort, depuis quatre ans, est entre les mains d'un grand groupe commercial et financier anglais. A plusieurs reprises, ces puissants investisseurs ont tenté d'imposer, aux habitants du quartier et aux squatters qui occupaient et animaient les lieux, l'implantation d'un centre commercial. Frédéric Guillaume et son équipe s’immergent donc dans cette communauté de squatters et tentent de rendre compte d’une ambiance mitigée, entre solidarité unissant tous ces marginaux et désespoir face à l’inéluctable, la conscience de devoir quitter les lieux un jour ou l’autre. Ce film documentaire retrace la résistance de ces citoyens face à la progressive marchandisation de leur ville. Un très beau film militant, également hommage à Igor, peintre plasticien ukrainien, disparu dans un incendie criminel d'une des maisons de l'ïlot.

* Prix du meilleur court métrage, Festival Filmer à tout prix, Bruxelles, 2004. 


Frédéric Guillaume fait ses études à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle et des Techniques de Diffusion (INSAS) à Bruxelles jusqu'en 2002. Il a réalisé depuis plusieurs films documentaires et de fiction. En 2007, il réalise René, Boris et Moi (47 min), puis En attendant Juliette (28 min) en 2008 et Ce sera presque comme j'ai rêvé (42 min) en 2011.

Pour en savoir plus sur la filmographie de Frédéric Guillaume


La Famille Digitale est un collectif d'auteurs de cinéma documentaire et une maison d’édition audiovisuelle et multimédia, associative et indépendante. Elle réalise, édite, diffuse et distribue des œuvres documentaires en dehors des circuits industriels. Films documentaires de création, expérimentaux, d'animation ou encore narrations sonores, au-delà des genres, ce sont les écritures et les regards non contraints qui intéressent La Famille digitale. Le collectif envisage ces œuvres comme autant d'occasions de poser et de proposer un regard singulier, critique et prospectif sur l'époque contemporaine, dans la perspective de l'invention de nouveaux possibles. Le travail de La Famille digitale s'appuie sur le collectif et l'organisation comme source d'alternatives aux impasses des circuits traditionnels de diffusion et de distribution. La Vidéothèque de la MLIS a accueilli La Famille Digitale en 2009 pour la projection de six de ses films.

Découvrir le catalogue de La Famille Digitale

Retrouvez d'autres films de La Famille Digitale disponibles en DVD dans les médiathèques


Retrouvez " au fil du parcours... " deux autres films du collectif La Famille digitale

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 18 ans.

On en parle ...