Moreau est chargé d'enquêter sur la disparition d'un délégué français à l'ONU. Aidé de son ami photographe, Delmas, il découvre des photos du diplomate en compagnie de trois femmes différentes. Ils vont tenter de retrouver ces femmes et ainsi d'éclaircir cette mystérieuse disparition.

Inédit dans les médiathèques.

Errance dans New York nocturne‚ endormie‚ ambiance jazzy‚ nostalgie de l'époque du film noir‚ Melville capte la sensualité de l’Amérique ! Plus qu'un polar, le film est une course-poursuite filmée dans un style Nouvelle ­Vague que le réalisateur abandonnera très vite. Il tourne dans des lieux pour lui merveilleux : Broadway, les coulisses d'un théâtre, le studio Capitol, où une chanteu­se jazzy entame un air à vous mettre les larmes aux yeux. C'est vif, rythmé, non ­dénué d'ironie. Pierre Murat. Télérama.fr

Né en 1917, Jean-Pierre Grumbach s'engage à 23 ans dans la Résistance, puis gagne les Forces Françaises Libres. Le réalisateur a gardé de cet engagement son pseudonyme de "Melville" en hommage à son écrivain favori, et c'est sous ce nom qu'il marquera de son empreinte le cinéma français des années 1950 à 1970. Melville fait office de chaînon manquant entre le cinéma français d'avant-guerre et la Nouvelle Vague. Son œuvre marque aussi bien les cinéastes de la Nouvelle Vague (Godard le nomme parrain du mouvement et il fait une courte apparition dans A bout de souffle) que des réalisateurs comme Tarantino, Michael Mann, John Woo, Johnnie To ou les frères Coen (qui signent avec Miller's Crossing le plus beau descendant du cinéma melvillien). Il s'illustre brillamment dans des adaptations de romans (Vercors, Cocteau, Kessel...) mais surtout révolutionne le cinéma policier français en le portant vers une abstraction jusqu'ici jamais atteinte et qui rapproche parfois son cinéma de celui de Michelangelo Antonioni

Retrouvez ici d'autres films réalisés par Jean-Pierre Melville, disponibles en DVD dans les médiathèques.


En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.