Chronique chorale. Alors que la campagne présidentielle bat son plein, Marco Calderon, qui a longtemps milité, a décidé de ne plus voter. A la fois déçu par la politique et embourbé dans des problèmes d'argent, il tourne peu à peu le dos à notre société et fait un premier bilan de sa vie, qu'il conclut comme un échec. Il fait alors la connaissance de Leïla, une jeune étudiante pour qui ces élections sont porteuses d'espoir. Hébergée pour la modique somme de six cents euros chez Marco, cette jeune fille, débordante d'énergie, tentera de lui redonner espoir.

Ce premier long-métrage d'Adnane Tragha nous livre un portrait fragmenté mais lucide de notre époque - au printemps 2012 - et surtout, fait devenu très rare, sans l'ombre d'une quelconque roublardise destinée à flatter les bonnes consciences bobo. Ce jeune cinéaste, qui a grandi à Ivry dans une famille ouvrière, s'est attaché, avec un courage et une sincérité qui ne peuvent que susciter la sympathie, à la France du peuple, "d'en bas" comme on osa dire, la regardant par le petit bout de la lorgnette, celui qui, disait jadis la chanson, permet de mieux voir notre monde fou. (...) L'Annuel du cinéma 2017. Christian Berger.

Né en 1975, Adnane Tragha a suivi des études d’économie. Il écrit et réalise son premier court-métrage Cohérence zéro en 2004. A partir de 2007, il met un terme à sa carrière d’enseignant afin de se consacrer à l’écriture et la réalisation de web séries et de clips, qui trouveront tous leur public sur le web. Dans le même temps, il travaille en tant que monteur et anime des ateliers d’écriture de scénarios avec des jeunes. En 2009, il crée sa propre société de production avec son frère et Luc Besson. Entre 2012 et 2015, il réalise 600 euros.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.