Sonia est femme de ménage dans un hôtel. Guido est un ancien policier, qui travaille désormais comme gardien. Leurs chemins se croisent lors d'un "speed dating". Ils se parlent à peine, mais sont tout de suite attirés l'un par l'autre. Petit à petit, ils apprennent à se connaître et Guido l'invite dans la villa où il travaille. Premier film au scénario infernal, jeux de miroirs et effets vertigineux assurés…

* Coupe Volpi de la Meilleure interprétation féminine pour Kseniya Rappoport, 66e Mostra de Venise, 2009

Un polar italien réussi, tout en effets vertigineux et jeux de miroirs, et surtout d’une rare mélancolie.

Au fil du scénario, L’Heure du crime se dépiaute subtilement et délicieusement. On avance à travers les twists mais aussi les genres – mélodrame, polar, climat fantastique, parano, ouvroir à coïncidences et fictions potentielles ("que se serait-il passé si… ?") -, entre Lynch et Resnais. L’Heure du crime ne souffre jamais d’un côté petit malin qui met souvent en danger le film à twists. D'Hitchcock, Giuseppe Capotondi a retenu que le suspense importe plus que la surprise. Qu’importe si le spectateur a de l’avance sur les personnages tant qu’il est troublé. On pense aussi à Femme fatale ou Blow out de Brian De Palma, dont L’Heure du crime serait une variation sobre et discrète – mauvais point, en passant, pour le titre français qui dénature le titre italien magique La Doppia Ora (L’Heure double). Sans excès maniéristes, le film met au même plan ses niveaux réalistes et fantasmés, que Sonia s’ennuie dans la routine hôtelière, se mette à la recherche de l’âme sœur ou à voir des gens morts et quelques symboles un poil voyants. Elle et le spectateur traversent L’Heure du crime avec une attente insoutenable, une envie d’issues quant à l’intrigue ou de réponses un peu plus existentielles. Le film bénéficie grandement de l’interprétation de son couple d’acteurs dans des rôles gigognes et en miroir, qui maintiennent en permanence l’ensemble dans l’émotion et non à distance ludique. Tous deux excellent dans l’intériorité, les blessures enfouies ou l’illusion qu’il n’est pas trop tard pour eux.Lesinrocks.com


Giuseppe Capotondi est réalisateur et photographe. L'Heure du crime est son premier long-métrage.



Retrouvez les films de la sélection Visions du cinéma italien disponibles en DVD dans les médiathèques

Retrouvez " au fil du parcours... " d'autres films d'auteurs italiens.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.

On en parle ...