Technique d'animation avec crayons Prismacolor sur acétates dépolis, fonds au pastel, vernis. Un pur joyau du cinéma d'animation, d'après Jean Giono. Un grand film poétique pour tous... enfants à partir de 6 ans et adultes. Dans une région désolée des Alpes, un berger, qui réside toute l'année dans la montagne, plante chaque jour les graines qui donneront des arbres. Un promeneur le croise et apprend à connaître cet homme taciturne qui lui explique bientôt son rêve. Il espère, grâce aux arbres, faire revivre la terre. Il pense aussi que tous ceux qui ont abandonné les villages de la vallée reviendront alors. Des années plus tard, le promeneur revient sur les lieux et constate que de belles forêts peuplent maintenant la région...

Commencé en tons monochromes, il se pare de couleurs qui explosent en un final magnifique, digne des impressionnistes (Seurat en particulier). Le film a nécessité 20 000 dessins, et cinq ans de production.

* Oscar du meilleur film d'animation pour L'homme qui plantait des arbres, 1988.


Grâce à l' Oscar remporté par Crac!, Frédéric Back réalise son rêve de porter à l'écran le merveilleux récit L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono. La portée environnementale du message et la richesse de la philosophie exprimée dans ce texte concentrent des préoccupations déjà abordées dans ses films précédents. La semence d'arbre que plante le berger est le symbole de toutes nos actions, bonnes ou mauvaises qui, à long terme, ont des conséquences que nous avons peine à imaginer. À nous de penser et d'agir en fonction de ce que nous espérons pour l'avenir, et de laisser si possible, un monde plus beau, plus prometteur qu'à notre arrivée. www.fredericback.com 

La majorité des plans se succèdent au montage en fondus enchaînés et mix successifs faits de passes multiples parce que le flot du récit ne permet pas de coupes. " J'ai utilisé des crayons à la cire sur l'acétate dépoli, ce qui permet de travailler à plusieurs niveaux les transparences. J'ai dû recommencer une grande partie au début parce que je voulais avoir une image plus riche au niveau de la matière et plus douce aussi. J'avais essayé des encres qui venaient en transparence par dessus l'image, mais n'ayant pas obtenu les résultats souhaités, j'ai dû abandonner ces ajouts. Le plus important était de créer une progression dans un récit où celle-ci est presque imperceptible. C'est comme regarder un arbre pousser, ça ne se remarque pas trop, mais à la fin…" Frédérick Back 


En 1938, Frédérick Back entre à Paris à la réputée école Estienne, où il apprend le dessin lithographique. Sa carrière prend un tour nouveau lorsqu'il entre en 1952 au service de la chaîne de télévision de Radio-Canada. Illustrateur, caricaturiste, créateur d'effets spéciaux, de décors et de maquettes pour plusieurs émissions scientifiques et culturelles, il poursuit parallèlement des projets personnels, en signant notamment les dessins ornant des verrières d'églises et d'autres lieux publics, comme celle de la station de métro Place des arts à Montréal. En 1968, il intègre le studio d'animation créé à Radio-Canada. Il y réalisera dix courts-métrages dont Tout-rien, nommé aux Oscars en 1981, puis Crac !, qui remporte l'Oscar du meilleur film d'animation, l'année suivante. L'homme mettra tout au long de sa vie son inspiration au service de convictions profondes, empreintes d'humanisme, de respect de la nature et de militantisme écologique. On lui doit ainsi L'homme qui plantait des arbres, inspiré du livre de Jean Giono. Avec ce film magnifiquement « dessiné », il remporte une quarantaine de prix dans des festivals internationaux de cinéma et un nouvel Oscar en 1988. Cinq ans plus tard, Le fleuve aux grandes eaux – plaidoyer-hommage au fleuve Saint-Laurent qui constitue la « veine » maritime du Québec – sera encore en lice à Hollywood. En 2010, autre consécration : les Artistes pour la paix lui décernent un prix-hommage pour son implication sociale, notamment dans la lutte contre l'énergie nucléaire. 


Cliquez ici pour visiter le très beau site réalisé par Frédérick Back et sa fille.


Retrouvez ici d'autres films de Frédérick Back disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez ici une sélection de films d'animation disponibles en DVD dans les médiathèques.

Découvrez " au fil du parcours... " d'autres films d'animation pour jeunes publics et adultes.

En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 8 et 99 ans.