Le premier long métrage de Hannelore Cayre, adapté de son propre roman, en partie tourné au palais de justice de Paris et porté par le toujours solide Roschdy Zem. A quarante ans révolus, Antoine Lahoud est un avocat pénaliste enthousiaste mais déçu par son milieu professionnel. Il traîne son âme de bon samaritain de commissions d'office en dossiers minables. C'est là, à l'occasion d'une plaidoirie, qu'il est "remarqué" par Henry Marsac, un avocat à la réputation sulfureuse. Ce dernier l'engage à ses côtés dans la défense des gros truands et le fait goûter aux fruits de sa prospérité. Lahoud ne mettra pas longtemps à comprendre que l'engouement soudain qu'il suscite chez son confrère est loin d'être désintéressé et qu'il le conduira... derrière les barreaux…

La satire a beau être épaisse, tantôt trop elliptique, tantôt surlignée, elle décrit avec précision les coulisses du Palais, miné par une lutte des classes entre pénalistes. D’un côté, les « lumpen-avocats » qui enchaînent les permanences et les audiences en comparution immédiate. De l’autre, les nantis qui ont mis l’éthique de côté. Au milieu, une hiérarchie désœuvrée et dépassée.

Le quotidien précaire et déréglé des « soutiers du pénal », auxquels Commis d’office est dédié, est dépeint avec un indéniable sens du détail : le sandwich mangé par le héros dans les couloirs en attendant un entretien avec un juge, les tickets Millionnaire à gratter avec le café. A partir de cette réalité un peu absurde (un peu caricaturale, aussi), le film bascule insensiblement vers la comédie, quand l’avocat-prolo est recruté par un confrère pour jouer le sosie (à peine ressemblant) d’un prisonnier à faire évader. Télérama

Un film atypique pour ce premier long métrage attachant, réalisé par l'auteur du livre au titre éponyme dont il est adapté pour l'écran, qui flirte avec plusieurs genres sans jamais réellement les épouser. Roshdy Zem est sans objection excellent.

Hannelore Cayre est une romancière, scénariste et réalisatrice. Elle est également avocate à la cour d'appel de Paris en tant que pénaliste et collabore à la Revue XXI. Elle travaille dans son cabinet d’avocate qu’elle partage avec son mari. Entre 2004 et 2007, avec trois formidables polars, Commis d’office (2004, prix Polar derrière les murs 2005) qu'elle adapte elle-même au cinéma, Toiles de maître (2005) et Ground XO (2007), elle a conté les aventures de Christophe Leibowitz, 

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 18 ans.