Lâché dans les rues de Manhattan, un maniaque mutile de jeunes strip-teaseuses. Matt Rossi, boxeur reconverti dans l'industrie du sexe, va replonger dans son passé ultra-violent pour essayer de stopper le psychopathe. Relecture des crimes de Jack l'éventreur à la lueur des néons criards d'une époque rongée par ses démons : argent, sexe, drogue…

Inédit dans les médiathèques.


New-York, deux heures du matin fait partie de la première moitié de la filmographie de Ferrara dans les années 80, au même titre que l'Ange de la vengeance, avec lequel il est souvent comparé. Ferrara y restitue avec beaucoup de bonheur l'atmosphère trouble des bas-fonds. Le film met en scène des personnages dans toute leur complexité. On notera par exemple la bonne idée qui consiste à faire du tueur un écrivain travaillant à la rédaction d'un roman dont le titre est aussi celui du film.

Lorsqu’il débarque au Festival de Cannes en 1992, avec Bad Lieutenant, Abel Ferrara est immédiatement repéré par sa façon de bousculer le film de genre et de filmer des scènes de violence qui prennent le spectateur à rebrousse poil. Violents, torturés, explorant les côtés obscurs de l’âme humaine, les films d’Abel Ferrara lui ont valu une réputation sulfureuse tout autant qu’une image de réalisateur culte. On peut situer son œuvre au carrefour du cinéma d’auteur, de la production industrielle et de la contre-culture underground. Il commence par faire des films amateurs avec une caméra 8 mm entre New York et la banlieue où il passe sa jeunesse. Sa carrière débute réellement (sous le nom d’Abel Ferrara) en 1979 avec le film gore The Driller Killer, l’histoire d’un artiste new-yorkais underground. Il réalise ensuite New York, 2 Heures du matin en 1984 et part à Hollywood, réalisant des épisodes de Deux flics à Miami avant de revenir à New York et de s’y établir en tant que réalisateur indépendant. Avec les films China Girl ou Cat Chaser, il acquiert une réputation certaine, devenant réalisateur culte pour un grand nombre de cinéphiles. Cette notoriété lui permet de décrocher de plus gros budgets et de réaliser des œuvres qui scelleront définitivement son succès. En 1990, il réalise The King of New York avec Christopher Walken, et en 1992 son film le plus célèbre, l’histoire d’un flic drogué, alcoolique, enquêtant sur le viol d’une religieuse : Bad Lieutenant, avec Harvey Keitel. Durant les années 90, Abel Ferrara réalise presque un film par an. Après Snake Eyes (1993) il tourne Body Snatchers. Puis, l’année suivante il réalise un film de gangsters basé dans les années 30, Nos funérailles. En 1998, New Rose Hotel reçoit l’éloge des critiques (la Cinémathèque française classant même le film comme l'un des plus grands de l’histoire du cinéma). En 2012 sort 4h44, derniers jours sur terre, qui montre les derniers instants d'un couple avant la fin du monde. En 2014, Abel Ferrara a consacré un film aux dernières heures de la vie de l'écrivain et réalisateur Pier Paolo Pasolini.

Retrouvez ici d'autres films réalisés par Abel Ferrara disponibles en DVD dans les médiathèques.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.