Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé. Je n'ai pas de raisons de me taire, parole d'un agriculteur, atteint d'un cancer à 47 ans. 

Des centaines d’agriculteurs, victimes des pesticides qu’ils manipulent tous les jours, sont frappés par la maladie. Ils utilisent ces produits phytosanitaires, que l’on croyait anodins, depuis les années 1950, jusqu’au jour où les maux de tête, la fatigue, les comas successifs les ont conduits à l’hôpital. Diagnostics : maladie de Parkinson, leucémie, cancers. Une immersion auprès de ces agriculteurs atteints de maladies mortelles qui nous fait partager le destin de ces familles ébranlées, dans l’intimité de leur itinéraire médical, de leur combat pour être reconnu par la Mutualité Sociale Agricole, sur l’exploitation pour changer de pratiques, au tribunal aussi.


Douloureux, le sujet de La mort est dans le pré est l’un de ceux dont la gravité pourrait dissuader les spectateurs. Ils auraient tort, car ce film choral dévoile des personnages attachants, femmes et hommes courageux et pudiques auxquels on pense longtemps après la dernière image. Tous passionnés par leur métier d’agriculteur. Même s’il les tue en silence. Il y a Caroline Chenet, éleveuse, 45 ans, dont le mari a succombé à un lymphome dû aux pesticides ; Frédéric Ferrand, 41 ans, viticulteur en Charente, atteint d’un cancer de la vessie et de la prostate ; Paul François, 47 ans, céréalier charentais, intoxiqué par le Lasso de Monsanto, qui est parvenu, le 13 février, au terme d’un long procès, à faire condamner le géant de l’agrochimie. Et Denis Camuzet, dont la tumeur a attaqué la moelle épinière, et qui continue, malgré sa paraplégie, d’exploiter sa ferme avec l’aide de son épouse et d’un ami précieux. Le réalisateur s’est immergé durant un an dans leur vie pour vaincre le silence qui règne au sein du milieu agricole. «Par pudeur ou par fierté, le monde paysan ne parle pas de ce qui ne va pas, constate-t-il. Souvent, ils refusent de faire le lien entre maladies et pesticides.» Pourtant, des centaines d’agriculteurs en sont victimes. Ils les utilisent durant des années, puis un jour, les maux de tête, la fatigue, les comas répétés les conduisent à l’hôpital. Au fil des témoignages dans les fermes, dans les vignes, ou dans l’intimité de leur itinéraire médical, de leur combat pour être reconnu par la Mutualité sociale agricole, ce film documentaire démonte le piège qui les broie : l’utilisation intensive de la chimie a révolutionné leur métier, leur a procuré d’énormes gains de productivité et de confort dans le travail. Mais, en deux générations, ils ont oublié les méthodes traditionnelles de l’agronomie. Abandonner le système chimique leur paraît impossible. Le combat de Denis Camuzet n’en est que plus remarquable. En béquilles ou en fauteuil, il ne pense qu’à une chose : changer ses pratiques, abandonner tout pesticide, passer au bio… Poignant, ce film documentaire transmet de l’énergie, celle de personnes qui ne se plaignent jamais, gardent un bel humour et luttent pour vivre et sortir de l’asservissement. Eliane Patriarca. Libération.fr


Eric Guéret réalise depuis les années 1990 des films documentaires de société en France et à travers le monde. Conditions de vie dans les usines chinoises, enfants de la rue au Sénégal, situations difficiles dans les écoles françaises, lutte des militants de Greenpeace, femmes sans domicile dans les rues de Paris… Il s’est spécialisé dans le cinéma de proximité, filmant sur de très longues périodes en immersion totale avec ses personnages. Pour exemple, citons Greenpeace, opération plutonium (2005), une série documentaire en cinq épisodes de 26 minutes ; Femmes sans domicile, en 2007 ; Déchets : le cauchemar du nucléaire, en 2009 et Homos, la haine,en 2014. Eric Guéret est, d’autre part, l’auteur des portraits intimes d’artistes français : France Gall, Renaud, Julien Clerc, Coluche, Véronique Sanson...Ces films, qui ont touché un public important, mêlent de façon originale, sensible et inédite les confidences et les images qui dessinent leurs vies.


Retrouvez en cliquant ici d'autres films réalisés par Eric guéret disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez en cliquant ici des films sur les questions que posent la mondialisation disponibles en DVD dans les médiathèques.

      Retrouvez en cliquant ici des films sur les questions environnementales d'actualité disponibles en DVD dans les médiathèques.


      Pour aller plus loin, retrouvons nous pour débattre des sujets urgents qui concernent l'avenir des agriculteurs, de la Terre et de notre alimentation, vendredi 4 et samedi 5 novembre 2016 dans l'auditorium de la Maison du livre, de l'image et du son. Des projections de films vous y attendent ces deux jours et une rencontre /débat avec Arnaud Brugier, Jean-Christophe Lamy et Aurélie Trouvé est prévue le samedi 5 novembre à 19h. Le programme Entendez-vous dans nos campagnes notre urgence agricole, est à découvrir en cliquant ici.



      Retrouvez "au fil du parcours... " d'autres films sur la vie des agriculteurs/paysans au fil des époques et des films sur des questions environnementales d'actualité...

      En cours de chargement ...
      Ce film est interdit aux moins de 16 ans.