Au début des années 1980, Rachel, neuf ans, veut adhérer au club Barbie, devenir copine avec Marina Campbell, la plus belle fille de la classe dont la maman vient de mourir, et ne plus avoir à surveiller le sommeil de sa mamie cardiaque, installée dans sa chambre. Mais la maîtresse la place d'autorité auprès de l'espiègle Valérie et ne cesse de la brimer. Colette, sa mère, la protège beaucoup trop. Madame Trebla, sa psy, est un petit peu inquiétante, et Michel, son papa, préfère refaire la cuisine de la jolie maman de Valérie, Catherine, plutôt que la branlante installation familiale. L'anniversaire de Rachel est un échec. Seule Valérie honore son invitation.

C'est une comédie dans le gentil décor de la France de 1981, référence à La Boum comprise. Mais, au générique de fin, on entend Mon enfance, une des chansons les plus secrètes de Barbara, douloureuse et lumineuse à la fois. Du vent dans mes mollets est une chronique familiale qui conduit ses personnages vers des émotions toujours plus fortes... Autour de Rachel, 9 ans et quelques « petites angoisses » qu'on l'envoie raconter à une psy (Isabella Rossellini), tourne un manège fatigué. La mère (Agnès Jaoui) est empâtée et empêtrée dans sa cuisine. Le père (Denis Podalydès) ne semble plus bon à rien, mais il est installateur de cuisines Mobalpa. Une qualité à laquelle ne restera pas insensible Catherine (Isabelle Carré), charmante mère divorcée d'une chipie qui devient la meilleure amie de Rachel. Avec sa mise en scène alerte, inventive, et des comédiens parfaitement choisis, Carine Tardieu mélange les couleurs enfantines d'un univers de maison de poupée et une description pas du tout naïve des liens familiaux ou amoureux. Comme dans La Tête de maman (2007), son regard se révèle particulièrement sensible quand elle raconte les relations entre les femmes, rivales ou complices, et surtout celles des filles face à leurs mères. Mais elle aborde également un sujet plus difficile : la mort.(...) Frédéric Strauss. Télérama.fr

Après des études d’audiovisuel à Paris, Carine Tardieu travaille en tant qu’assistante réalisateur sur de nombreux films et téléfilms, puis comme scénariste pour la télévision. Entre 2002 et 2004, elle réalise deux courts métrages multiprimés dans les festivals internationaux, Les Baisers des autres, puis L’Aîné de mes soucis qui remporte le prix du public au festival de Clermont-Ferrand. Elle est repérée par Christophe Rossignon (Nord-Ouest Productions) qui produit en 2007 son premier long métrage La Tête de maman, coécrit avec Michel Leclerc. Pour son deuxième long métrage, elle adapte le roman Du vent dans mes mollets avec son auteure, Raphaële Moussafir. Son troisième long métrage, Ôtez-moi d’un doute, est coécrit avec Raphaële Moussafir et Michel Leclerc.

Retrouvez d'autres films de Carine Tardieu disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez d'autres films qui mettent en scène l'enfance.


Retrouvez " au fil du parcours... " d'autres films dans lesquels les héros sont des enfants.

En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 10 et 99 ans.
La présence d'un adulte est conseillée pour les plus jeunes.