La première semaine de Benoît, dans son nouveau collège, ne se passe pas comme il l’aurait espéré. Il est malmené par la bande de Charles, des garçons populaires, et les seuls élèves à l’accueillir avec bienveillance sont des ringards. Heureusement, il y a Johanna, jolie Suédoise avec qui Benoit se lie d’amitié. Hélas, celle-ci s'éloigne peu à peu pour intégrer la bande de Charles. Sur les conseils de son oncle, Benoit organise une soirée et invite toute sa classe. L’occasion de devenir populaire et de retrouver Johanna, dont il est tombé sous le charme.

Interprétée par des acteurs non-professionnels, tous très justes, cette sorte de préquel des Beaux Gosses est une belle surprise. Les Cahiers du cinéma


Comédien depuis plusieurs années, Rudi Rosenberg intègre l’EICAR et obtient son diplôme Réalisation Cinéma et Télévision en 2007. Pendant sa formation il réalise 13 ans et plus tard Aglaée, deux courts-métrages sur l’adolescence, un thème que le jeune réalisateur affectionne particulièrement et qu’il traite une nouvelle fois dans son premier long métrage, Le Nouveau.

L’un des principaux défi pour Rudi était de trouver les enfants qui incarneraient à la perfection les personnages du film, et notamment Benoît, le « nouveau » du collège. Ne souhaitant pas faire appel à des jeunes habitués aux plateaux de tournage, le réalisateur et son équipe ont rencontré 5000 adolescents dans toute la France, mais également en Belgique et en Suède pour trouver la perle rare. « On avait passé un pacte avec mes producteurs : […] si on ne trouvait pas le casting idéal, on devait se préparer à renoncer. »

La période de tournage a également été très marquante pour Rudi : « Je laissais tourner sans couper, je filmais les jeunes pendant qu’ils répétaient et qu’ils se marraient en attendant le tournage. […] Ce que j’aime le plus, c’est que les choses se passent vraiment : par exemple, les fous-rires sont de vrais fous-rires. »

Malgré une période de tournage écourtée – 9 semaines au lieu de 11 – les 250 heures de rushes ont mobilisé une équipe de monteurs pendant 7 mois, durant lesquels le réalisateur s’est également investi.

Le film s’inspire des expériences de Rudi mais également, de celles de ses proches. « J’avais envie de faire un teen movie moins stéréotypé, de raconter une histoire qui soit à la fois personnelle et en même temps universelle. […] J’ai moi-même été ce « nouveau » au collège et j’ai eu du mal à m’intégrer en raison de ma timidité. Et puis, tout le monde a déjà été nouveau une fois dans sa vie… »

Le Nouveau a été en sélection dans une dizaine de festivals en France et à l’étranger, et a remporté plusieurs prix dont le Prix Kutxabank du Nouveau Réalisateur au Festival de San Sebastian et le Prix du Public Long Métrage de Fiction au Festival International du Film Francophone de Namur. EICAR

ACCÉDEZ EN CLIQUANT ICI A TOUS LES FILMS EN VOD ! Vous pouvez aussi affiner votre recherche dans la colonne située à gauche, par genres, réalisateurs, thématiques etc.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 12 ans.