La vision de quatre cinéastes majeurs sur la manière dont le monde moderne conditionne l’homme : Pureté (Roberto Rossellini), Le Nouveau Monde (Jean-Luc Godard), Le Poulet de grain (Ugo Gregoretti), La Ricotta (Pier Paolo Pasolini).

Quatre sketchs réalisés par des grands noms du septième art. Pureté met en scène la relation d'une jeune hôtesse de l'air et d'un Américain; La Ricotta voit son action se dérouler sur le tournage d'un film consacré au Christ; Le Nouveau monde s'intéresse à un individu rédigeant son journal intime sur fond de fin du monde; Le Poulet de grain se penche sur les travers de la société de consommation.

C’est Alfredo Bini, le producteur de la plupart des films de Pasolini qui eut l’idée de donner carte blanche à quatre cinéastes pour réaliser ces sketchs vaguement reliés par le thème de la fin du monde.
L’épisode final, signé Gregoretti, est une satire de la société de consommation (la métaphore des clients de l’Autogrill transformés en poulets de batterie) qui vaut avant tout comme document sur l’Italie du Boom. On reconnaitra sans hésiter l’inimitable touche Godard dans Le nouveau monde qui est un peu une ébauche d’Alphaville. Les plans d’un Paris hivernal transformé en ville de science-fiction tout en restant parfaitement identifiable sont d’une grande beauté (...) Avec Pureté, l’auteur de Rome, ville ouverte (Roberto Rossellini) fait ses adieux, en mode mineur, à la fiction cinématographique, genre auquel il ne croit plus. Il ne cherche nullement à rendre crédibles les ahurissantes transparences qui montrent l’hôtesse de l’air devant des temples bouddhistes à Bangkok mais l’irréalité de notre monde moderne étant le sujet même du film, celui-ci acquiert aisément, et sans forcer, une dimension vertigineuse : l’héroïne, qui ne cesse de se filmer devant les décors des villes où elle fait escale, est prisonnière des images et il suffira qu’elle adopte le look d’une blonde explosive pour décourager son encombrant soupirant et mettre en fureur son fiancé calabrais jaloux. Ce petit film de 30 minutes (...) fait mieux qu’intriguer : une inquiétude sourde s’en dégage insidieusement. Mais c’est évidemment le troisième épisode, La ricotta de Pier Paolo Pasolini, qui domine l’ensemble. Assisté du grand chef opérateur Tonino delli Colli, le cinéaste y rend hommage, en un noir et blanc sublime, à la lumière de la campagne des alentours de Rome massacrée par une urbanisation chaotique, ainsi qu’aux peintres maniéristes qu’il aimait tant, reproduisant sous forme de tableaux vivants (et en couleurs) deux toiles fameuses de Pontormo et Rosso Fiorentino. (...) avoir-alire.com

Ici d'autres films de Roberto Rossellini disponibles en DVD dans les médiathèques.

Ici d'autres films de Jean-Luc Godard disponibles en DVD dans les médiathèques.

Ici d'autres films de Pier Paolo Pasolini disponibles en DVD dans les médiathèques.

Ici d'autres films de la sélection Visions du cinéma italien disponibles en DVD dans les médiathèques.

ACCÉDEZ EN CLIQUANT ICI À TOUS LES FILMS EN VOD, AVEC EN PREMIÈRE PAGE LES TOUTES DERNIÈRES NOUVEAUTÉS ! Vous pouvez aussi affiner votre recherche dans la colonne située à gauche, par genres, réalisateurs, thématiques, etc. 

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.