Fiction tragique sur les conditions de vie de trois cousins algériens à la recherche d'un travail en France. Logés dans un étroit réduit, le poêle à charbon utilisé pour le chauffage provoque leur asphyxie.

La face cachée de l’immigration. Un conte beau et triste de René Vautier, avec Mohamed Zinet. Bruno Muel

Lire le dossier de la revue Décadrages consacré à René Vautier en 2015

Né en 1928 dans le Finistère, René Vautier s’engage dans le maquis à l’âge de 16 ans puis intègre l’IDHEC à la Libération. En 1950, il tourne Afrique 50, considéré aujourd’hui comme le premier film anti-colonial français. Ce film lui vaut treize inculpations et une condamnation à un an de prison. Il tourne Les anneaux d'or en 1956, court-métrage de fiction qui reçoit l'Ours d'argent au Festival de Berlin, avec Claudia Cardinale pour la première fois devant une caméra. En 1957, il part en Algérie filmer la guerre d’Indépendance du côté des Algériens, installé dans le maquis du FLN. De ce tournage où René Vautier est blessé à trois reprises naît Algérie en flammes. Il fonde en 1962 le Centre audiovisuel d'Alger qu'il dirige jusqu'en 1965, participant ainsi à la formation de toute une génération de réalisateurs algériens. Il crée aussi les "ciné pops", les ciné-clubs populaires. De retour en France, il participe au Groupe Medvedkine et fonde en 1970 l'UPCB, l'Unité de Production Cinématographique Bretagne. En 1972, il écrit, produit et réalise Avoir 20 ans dans les Aurès, qui obtient le Prix de la critique internationale à Cannes. Un an plus tard, pour protester contre le refus de la délivrance du visa d’exploitation pour un film de Jacques Panijel consacré au massacre du 17 octobre 1961 à Paris, il entame une grève de la faim qui dure 31 jours. Elle sera victorieuse : le gouvernement français modifie la loi et supprime la censure cinématographique pour critères politiques. Il poursuivra sa carrière de cinéaste engagé avec entre autres, Quand tu disais, Valéry (1975), Frontline (1976), Quand les femmes ont pris la colère (1977) réalisé avec sa femme Soazig Chappedelaine, Marée noire et colère rouge (1978), Déjà le sang de Mai ensemençait Novembre (1982), À propos de… l'autre détail (1984), Et le mot frère et le mot camarade (1995), … . Il est mort en 2015 à 86 ans.

René Vautier représente l’archétype du cinéaste engagé, l’exemple héroïque de son courage intellectuel et physique a inspiré nombre de réalisateurs et techniciens. La nature militante de son cinéma s’appuie d’une part sur une rigueur plastique, capable de faire au présent immédiat l’hommage de sa grandeur épique, et de l’autre sur une constante inventivité formelle, qui l’ont aidé à surmonter en toutes circonstances les difficultés pratiques liées à son oeuvre « d’intervention sociale ». Son slogan pourrait être, selon ses propres termes : "écrire l’histoire en images, tout de suite ! Nicole Brenez

Ici d'autres films réalisés par René Vautier disponibles en DVD dans les médiathèques.

Ici des films sur René Vautier disponibles en DVD dans les médiathèques.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.