Lavis animé, découpage articulé, encre de chine et aquarelle. Film sans paroles. Il existe toujours un plus fort susceptible de vous croquer… Et si la mante religieuse parvenait enfin à engloutir l’insouciante cigale, qui dit qu’elle ne finirait pas par être la victime d’un plus gros prédateur ?

* Prix de la meilleure animation au 1er Festival international du film d'animation de Shanghai, 1988.

Inspiré d’un précepte chinois attribué à Liu Xiang, érudit du premier siècle, selon lequel "La mante pourchasse la cigale sans savoir que l’oiseau la regarde", ce chef-d’œuvre nous fait découvrir une technique d'animation tout à fait originale : le lavis découpé. Inventée par Hu Jinqing, cette technique associe le lavis traditionnel et découpage articulé, permet une grande économie de temps et de moyens puisque les fonds peuvent être conservés de plan en plan. Dans La mante religieuse, Hu Jinqing combine plusieurs références à l'art ancestral chinois et reprend les motifs traditionnels de la peinture "Peur et oiseaux". Cliquez ici pour accéder à un dossier pédagogique complet des films Impression de montagne et d'eau et autres histoires.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 4 ans.