Pour comprendre la poésie de Brassens, il faut aller voir au-delà des lumières du music-hall et embrasser tout le parcours de ce La Fontaine du XXe siècle. À travers de précieuses archives intimes, des entretiens mémorables et des concerts légendaires, ce film nous entraîne dans un voyage poétique pour découvrir l’homme derrière l’icône et les amis présents dans les chansons. 

Inédit en DVD dans les médiathèques.

Un portrait intime de l’auteur, compositeur et interprète sétois, qui se voulait d’abord écrivain et poète.

« Le grand chêne de la chanson, le La Fontaine du XXe siècle, homme libre, force tranquille… » C’est par ces formules, les seules un peu emphatiques, que débute Brassens par Brassens. Un récit conté par Sandrine Kiberlain, dont la voix douce et la belle diction accompagnent, par un montage bien mené, des films de famille, extraits d’émissions de télévision ou de radio, concerts, photographies, films d’actualité ou de films du 7e art. Et, c’est plutôt rare dans les films documentaires sur la musique, les interprétations de chansons par Brassens prennent le plus souvent le temps de leur durée. A la voix de Sandrine Kiberlain s’ajoute celle de Georges Brassens – le film n’est pas non plus une suite de témoignages, seuls deux ou trois, rapides, viennent s’y insérer –, qui par petites touches, quelques phrases, parlent pudiquement de son enfance, son quotidien, ses attentes artistiques. Si les séquences suivent la chronologie de la vie de Brassens, il y a par endroits une thématique, un élément peu connu de sa vie. (...) Sylvain Siclier. LeMonde.fr
Lire la suite de l'article ici.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 12 ans.