Film visionnable en accès libre (sans besoin d'adhésion).

Deux films réalisés en cinq jours vécus dans une pièce, du 15 au 20 novembre 2019, au cours d’un atelier de réalisation conduit par Rob Rombout, initié et coordonné par la Maison du livre, de l’image et du son. Dans le cadre de l’événement cinéma « Ici ou là, le visage est paysage, les voyages filmés de Rob Rombout » : exposition du 21 novembre au 7 décembre  -  projections et rencontres du 15 au 23 novembre - atelier de réalisation documentaire du 15 au 20 novembre 2019

Le groupe de l’atelier de réalisation, constitué de cinq réfugiés, de neuf étudiants, du cinéaste Rob Rombout, de membres de l’association ERIS et de la Discothèque/Vidéothèque de la MLIS a partagé cinq jours d’échange et d’expérience, autour de la rencontre avec l’Autre, de la parole et du filmage. Il a abouti à la réalisation de deux films courts montés proposant pour l’un « le portait filmé de personnes en situation de mobilité sur le territoire local » et, pour l’autre, « une mémoire de l’expérience vécue par le groupe ».

L’objectif de l’atelier n’était pas de réaliser un film sur la thématique migratoire mais de donner corps à des histoires à travers les visages et les paroles confiés à la caméra et au micro.

Ces deux films, qui constituent un ensemble, doivent être regardés selon l’ordre choisi par le groupe lors de leur toute première projection publique à l’auditorium de la MLIS, jeudi 21 novembre 2019 :

DEVISAGE ou première partie, « la mémoire de l’expérience de l’atelier » : il ne s’agit pas d’un « making-of » ou d’une sorte de « bonus » mais de « la constitution de la mémoire » de l’expérience vécue, vie et filmage, d’une trace des évolutions, des changements, de la construction du groupe et des films au fil des jours d'atelier... Tout au long du déroulé de l’atelier, du filmage et du montage, jusqu’au choix commun des titres, les participants ont bénéficié de temps de visionnements et d’échanges avec l’ensemble du groupe. Cette mémoire a pris l’angle d’un point de vue ressenti au fur et à mesure de l’expérience par ses réalisatrices, étudiantes en cinéma, sous le regard du collectif et la supervision de Rob Rombout.

EnVisage ou deuxième partie, « les portraits filmés » : un film collectif réalisé en plans cadrés sur les visages et sous la forme d’interviews brèves menées par Rob Rombout. La confiance partagée ayant été un point clé de l’expérience, seules les personnes souhaitant passer devant la caméra ont été filmées. Les personnes ont été libres de raconter l’histoire de leur choix. Il leur a, par exemple, été proposé d’apporter un objet de leur choix et de parler de celui-ci. Elles ont été amenées à s’exprimer selon leur apprentissage, en français, en langue maternelle ou encore en anglais.

Ces portraits supervisés par Rob Rombout constituent non seulement une mise en valeur de la parole confiée, mais aussi pour chacun·e une expérience positive quant à la (re)construction de « l’image de soi », à la rencontre et au partage humain, à la création collective qui en résultent et resteront. 

« Un défi impossible rendu possible » (selon Rob Rombout, 23 novembre 2019) que nous vous proposons ici de découvrir sans attendre, tel qu’il a été présenté en projection publique dès le 21 novembre au soir à l’auditorium de la Maison du livre, de l’image et du son.

Une édition DVD et d’autres projections publiques des films sont à venir, lorsque les étudiants du Master 2 « Cinéma et Audiovisuel – Documentaire culturel » auront pu terminer complètement le sous-titrage et intégrer quelques modifications.

Deux films réalisés en collaboration entre :

Neuf étudiants du Master 2ème année - Cinéma et Audiovisuel, parcours 3 « Documentaire culturel, production et réalisation », session 2019-2020, de l’université Lyon 2 Auguste et Louis Lumière.

L’association ERIS qui œuvre pour l'intégration des personnes réfugiées dès leur arrivée en France. L’apprentissage de la langue et de la culture française, l’aide aux démarches administratives, la création de lien social et l'accompagnement vers l'insertion personnelle et professionnelle sont au cœur des actions mises en place au quotidien. Pour cela, des programmes intensifs d'apprentissage de la langue française, associant des cours, des activités ludiques et utiles, ont été pensés afin de favoriser les suivis individualisés et permettre à chaque participant d'être acteur de son parcours d'intégration. L’ERIS aspire à être un tremplin vers l'autonomie et la confiance en soi et à favoriser le développement des liens entre réfugiés et société française.

Rob Rombout, cinéaste dont le travail et l’œuvre n’ont pas pour objet de traiter directement de sujets et/ou de l’actualité mais dans lesquels les questions de voyage, de mobilité, d’ici ou là et de rencontre avec l’Autre sont omniprésentes. Pour Rob Rombout, « le visage est paysage ».

La Maison du livre, de l'image et du son, médiathèque du Réseau de lecture publique de Villeurbanne.



En cours de chargement ...

On en parle ...