Le Caire, janvier 2011, quelques jours avant le début de la révolution. Une jeune chanteuse est assassinée dans la chambre d’un des grands hôtels de la ville. Noureddine, inspecteur revêche chargé de l’enquête, réalise au fil de ses investigations que les coupables pourraient bien être liés à la garde rapprochée du président Moubarak.

* Grand Prix du Jury au Festival du Film de Sundance - Fiction étrangère, 2017.

* Grand Prix au Festival International du Film Policier de Beaune, 2017.

Le scénario s’inspire de l’assassinat d’une chanteuse libanaise dans un palace de Dubaï en juillet 2008. Un magnat de l’immobilier et membre du Parlement égyptien, proche de la famille de Hosni Moubarak, qui dirigeait alors le pays, avait été reconnu coupable d’avoir versé 2 millions de dollars à un policier cairote pour tuer son ancienne maîtresse. Le réalisateur a transposé le fait divers en janvier 2011, alors que Le Caire est en pleine ébullition révolutionnaire — l’Égypte va bientôt connaître son printemps arabe. Le récit y gagne un surcroît de tension dramatique quand son héros, l’inspecteur Noureddine Mostafa, voit son enquête parasitée puis menacée par les manifestations sur la place Tahrir. Dans une mise en scène animée par un sentiment d’urgence, Tarik Saleh décrit une société et sa police gangrenées par la corruption. Au début du film, Noureddine est un flic comme les autres, pas plus — mais pas moins — ripou que ses pairs. Il est même promis à un brillant avenir s’il continue de servir le système en fermant les yeux. Mais Noureddine est de la trempe d’un Philip Marlowe, le privé désabusé des livres de Raymond Chand­ler (Le Grand Sommeil) : il y a une véritable intégrité morale derrière son cynisme. Un coup de foudre amoureux mais aussi le sort atroce réservé à une immigrée soudanaise vont réveiller sa soif de justice. Le personnage est magnifique et son interprète, Fares Fares, étonnant…Samuel Douhaire. Télérama.fr

Suédois d'origine égyptienne, Tarik Saleh débute comme artiste de graffiti, acquérant une importante notoriété dans le milieu sous le pseudonyme Circle and Tarik. ... Ce graffiti a été le premier à être protégé par l'État de Suède et reconnu comme un héritage culturel. En 2009, il réalise son premier long métrage de fiction, le film d'animation Metropia, sélectionné dans 65 festivals internationaux. 

> Retrouvez ici d'autres films égyptiens, disponibles en DVD dans les médiathèques.

> Retrouvez ici une sélection de films policiers, disponibles en DVD dans les médiathèques.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.