Neo Paris. 2047. 75 % de la population passe son temps connectée dans des mondes virtuels, ne se souciant plus de la réalité. Nash Trenton est un ancien flic reconverti comme tueur à la solde d’une multinationale à l’origine de plusieurs de ces mondes virtuels. Sa mission : identifier, traquer et éliminer des terroristes qui menacent le système. Mais lorsqu’il se retrouve au milieu d’un jeu dangereux entre les terroristes, les multinationales et Interpol, ses décisions entraînent des conséquences inattendues…

Le premier long métrage de Guy-Roger Duvert emprunte aux décors dignes des plus grands films de science-fiction...Tableau d'un monde futuriste ultra-connecté, tout en gratte-ciels bardés d'écrans; voitures volantes rappelant Blade Runner; éléments scénaristiques empruntés à Minority Report; imbrication entre un monde parallèle virtuel et le réel façon Matrix... Les références, nombreuses et ostensibles, marquent d'entrée de jeu l'intention du réalisateur d'inscrire son film dans la lignée des classiques de la science-fiction. L'originalité de l'intrigue, quant à elle, se situe dans l'utilisation pourtant classique du thème de la population asservie par la technologie : l'asservissement en question est en effet ici pleinement consenti, et non subi. Enfin, la qualité et l'efficacité des effets spéciaux de Virtual Revolution méritent que l'on s'intéresse à ce film de science-fiction français, produit par une société indépendante.

Guy-Roger Duvert a débuté dans le secteur cinématographique comme compositeur de musiques de films. Il a ainsi composé pour plusieurs long métrages, dont un sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. Il travaille régulièrement pour des bandes-annonces de blockbusters hollywoodiens, comme Transformers 3, Green Lantern, Prometheus. En tant que réalisateur, il sort en 2014 son second court métrage, Cassandra, qui fait une percée unique en festivals, avec plus de 100 sélections et 58 prix à l’international. En reprenant la même équipe, et en l’étoffant, il tourne un an plus tard son premier long métrage, Virtual Revolution.


En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.