Laissez-vous porter (ou à nouveau porter après les INVITES 2019 de Villeurbanne) par la magie de l'univers Royal de Luxe dans un documentaire inédit de Jean-Michel Carré. Une véritable immersion dans les coulisses créatives de cette compagnie hors du commun !

Compagnie d'inventeurs, cascadeurs, ferrailleurs et poètes tout à la fois, menée par Jean-Luc Courcoult, Royal de Luxe - l'un des joyaux de la renommée culturelle française à l'international – a investi des rues, des places de villages, des villes entières… À chaque fois, elle y a réalisé une hybridation de magie, de parade, de happening dans des spectacles d'une inimitable humanité. Pourtant, jamais il n'y a pu avoir un film sur la globalité du processus de création de cette troupe, fruit d'une rencontre et d'un rapport de confiance unique entre le metteur en scène Jean-Luc Courcoult et le réalisateur Jean-Michel Carré qui va constituer le contenu de cette réalisation, depuis ses rêves éveillés qui se transforment en majestueux spectacles devant des centaines de milliers de spectateurs…

Une petite géante, un scaphandrier, un chien, des lilliputiens,… voilà le monde imaginé par la compagnie Royal de Luxe. Des spectacles vivants, pour tous…

Le réalisateur Jean-Michel Carré, auteur de nombreux documentaires, propose une plongée dans les coulisses de cette fabrique à rêve : L'idée de ce film est issu d'une rencontre avec un être hors du commun, délirant, parfois exaspérant, timide et exubérant, Jean-Luc Courcoult, le créateur et metteur en scène de Royal de Luxe (…) De nos discussions est née l’envie d’un film. 

Royal de Luxe a investi au fil des ans, des rues, des places de village, des villes entières. Sur son passage, adultes, enfants sont transportés par la magie des parades et des spectacles d'une inimitable humanité. Jean-Michel Carré a suivi pendant 3 ans la compagnie à la faveur de leurs tournées aux quatre coins du globe (Irlande, Australie, Canada et bien sûr Nantes) au point de se faire adopter par chacun de ses membres. Ce film documentaire prend la forme d’une immersion totale dans le processus très élaboré d'une création multi-artistique, qui se construit depuis 40 ans et reste toujours en devenir. Jean-Luc Courcoult a accordé une totale liberté de réalisation à Jean-Michel Carré, à la hauteur de l’ambition du projet : filmer et intégrer le travail artistique d’un créateur hors norme et en tirer une œuvre originale pour questionner une forme de création essentielle. De l’esthétique, du poétique, de la convivialité, du temps, de l’utopie, du rêve... France 3

Jean-Michel Carré entre à l'IDHEC en 1968 (Institut Des Hautes Etudes Cinématographiques aujourd'hui FEMIS). Sa volonté de devenir cinéaste date de ses 16 ans où, après avoir assisté à une projection de Pierrot le Fou, il découvre, dit-il, "les multiples possibilités d'écriture qu'offre le cinéma. Ses priorités, aujourd’hui comme hier ? Regarder le monde avec lucidité, exigence, se saisir du collectif, aller scruter avec constance les alternatives de ceux qui croient encore qu’un autre monde est possible. Revenir encore et toujours sur nos rêves, avoir la conscience de ceux qui sont enfermés, dans les prisons comme dans les souffrances au travail. Au fil des ans, Jean-Michel Carré a aussi bâti un formidable outil collectif, les Films Grain de Sable. Tout savoir sur Jean-Michel Carré et Les Films du grain de sable

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 10 ans.