Adapté du roman policier éponyme de Fred Vargas. Une énigme mystérieuse vient de tomber sur la capitale. D’étranges signes se répandent sur les portes des immeubles, et des mots inquiétants sont lâchés à la criée sur une place publique. Puis arrive ce que redoutait le commissaire Adamsberg : un premier mort, le corps noirci, le visage figé dans une grimace de terreur. C’est ça qu’annonçait l’énigme, le retour du terrible fléau : la peste. Comment cette épidémie, disparue de France depuis environ quatre-vingts ans, a-t-elle refait surface ?

A Paris, un maniaque trace des signes inquiétants sur des portes d'appartements et fait lire par un crieur des messages érudits annonçant la peste. Suivent des cadavres retrouvés nus, la peau noircie au charbon, et une prolifération de puces contaminées. Deux univers s'opposent dans cette adaptation de l'un des polars les plus réussis de Fred Vargas. Celui d'un Paris contemporain menacé par une épidémie meurtrière (on pense à la grippe aviaire), d'une pension où cohabitent des gens sympathiques mais au passé suspect, d'une désarmante enquête qui passe par l'hôpital, l'Afrique et l'appât du gain. Et celui de l'inspecteur Adamsberg, un type peu expansif, porté sur l'introspection et guidé par des images mentales, par ailleurs tourmenté par une rupture sentimentale. C'est lorsqu'il orchestre des scènes d'action, lorsque les rêveries du flic imprègnent l'atmosphère, les poursuites nocturnes, que Régis Wargnier est le plus inspiré. Lorsqu'il retrouve son lyrisme, le thème (traité dans Je suis le seigneur du château) de l'enfant transcendé par la dévotion au père. Jean-Luc Douin, Le Monde, 24 janvier 2007 

Régis Wargnier est un réalisateur, producteur et scénariste français né en 1948. Il débute sa carrière au cinéma en tant qu'assistant réalisateur avec Michel Deville, Patrice Leconte ou encore Francis Girod. Son premier film, La Femme de ma vie, qui réunit Christophe Malavoy, Jane Birkin et Jean-Louis Trintignant, sort en 1986. Il remporte un vif succès et obtient le César de la meilleure première œuvre. Suivent Je suis le seigneur du château et surtout, en 1992, Indochine, primé aux Oscars et aux Césars, qui vaut à Catherine Deneuve, pour lequel le film a été écrit, le titre de meilleure actrice. Trois ans plus tard, Emmanuelle Béart est l'interprète principale d'Une Femme française, hommage à la mère du réalisateur. Dans les années 2000, il se consacre à la télévision avec notamment un film documentaire qui suit le parcours de sportifs lors des mondiaux d'athlétisme de 2003. Retour au cinéma en 2005 avec Man to man, film humaniste écrit en collaboration avec l'écrivain écossais William Boyd, et en 2007 avec Pars vite et reviens tard. En 2011, La ligne droite dépeint la relation d'un athlète non voyant avec son guide, une jeune femme sortie de prison dont le rôle est joué par Rachida Brakhni. Reçu à l'Académie des Beaux-Arts, Régis Wargnier occupe le fauteuil laissé par Henri Verneuil.

> Retrouvez les films de Régis Wargnier dispponibles en DVD dans les médiathèques de Villeurbanne.

> Ici, les livres de Fred Vargas à emprunter.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 16 ans.