Conte africain, animé avec des dessins traditionnels. Le grand-père nous accueille dans sa grotte bleue, pour de nouvelles confidences. Il restait encore de beaux souvenirs de l'enfance de Kirikou à évoquer : les moments où il a aidé les hommes et les femmes de son village et d'ailleurs... Il nous raconte alors comment Kirikou, grâce à sa bravoure et son intelligence, est venu au secours de la femme forte, dont le toit de la case avait été détruit par Karaba. Il nous apprend par quelle astuce le petit héros a retrouvé le vieux grincheux, qui s'était égaré dans la savane, puis comment une griotte menacée par la sorcière a finalement pu transmettre son savoir aux habitants du village. On découvre aussi le secret d'un mystérieux monstre bleu, et enfin, grâce à une flûte liée à la famille de notre héros petit et vaillant, le pouvoir magique de la musique.


Les histoires de Kirikou étaient trop courtes pour montrer tout ce que Kirikou avait accompli. Alors voici de nouvelles aventures qui vont nous être révélées par le noble grand-père de notre héros. Kirikou, le plus petit et le plus vaillant des héros, y sera constructeur, rassembleur, conteur, musicien et fera face sans faillir, avec astuce, courage, générosité et succès aux épreuves qu’il rencontrera…
Ce nouveau dessin animé de Michel Ocelot réunit ainsi cinq histoires où l’on retrouve tout le charme, l’humour, la fraîcheur et la spontanéité des précédentes aventures de Kirikou. On soulignera en outre la qualité d’un scénario original et malin, les valeurs exemplaires à défendre auprès de tous les publics, et puis l’émotion, bien sûr, pas mal d’humour, et enfin le charme irrésistible de ce tout jeune enfant, capable de débusquer ce qu’il y a de meilleur en chacun…
Outre le grand talent de conteur de Michel Ocelot, on ne peut qu’applaudir son travail d’illustrateur et d’animateur auquel même les plus jeunes spectateurs seront sensibles. Retrouvez la suite de l'article et un dossier pédagogique sur le site grignoux.be

Michel Ocelot a passé son enfance en Afrique. Après des études d'art à Rouen, travaillant pour la télévision, il commence à réaliser des courts métrages d'animation. Il aime manier le papier découpé, technique qu'il va réutiliser en y intégrant le concept des ombres chinoises, pour la réalisation de la série Ciné Si qui donnera naissance au fabuleux Princes et princesses.
Michel Ocelot développe une technique personnelle de l'animation proche de Paul Grimault et dont l'univers ne déplairait pas à Miyazaki. Il réalise la série Les Aventures de Gédéon (d'après Benjamin Rabier) au cours de l'année 1976, ainsi que Les trois inventeurs (1979, prix BAFTA de Londres).
Il faut attendre l'année 1998 pour que son premier long métrage créé la surprise : Kirikou et la sorcière rafle plus d'un million d'entrées pour son exploitation et pose la patte Ocelot aux yeux des petits et grands spectateurs. Pour les cinéphiles, l'animation d'Ocelot représente le fait que Disney ne règne toujours pas en maître. Pour son deuxième film, Ocelot reprend des thèmes de sa série Ciné Si : tout en ombre chinoise, Princes et princesses est une merveille de narration (chaque conte est différent du précédent mais garde la même esthétique).
Le temps de revenir à Kirikou pour un deuxième opus, Kirikou et les bêtes sauvages, Michel Ocelot propose  en 2006 le très beau film Azur et Asmar. Avec Les contes de la nuit (2011) puis avec Ivan Tsarevitch et la princesse changeante (2016), il enrichit son oeuvre de nouveaux courts métrages inspirés du théâtre d'ombres. En 2012 sort le troisième volet des aventures de Kirikou, Kirikou et les hommes et les femmes. Et en 2018, Dilili à Paris raconte les aventures d'une jeune kanake menant l'enquête sur des disparitions mystérieuses de fillettes dans le Paris la Belle Epoque, où l'animation prend place dans des décors basés sur des prises de vue réelles.

Pour en savoir plus : le site de Michel Ocelot


Retrouvez d'autres films d'animation de Michel Ocelot disponibles en DVD dans les médiathèques.

Retrouvez ici d'autres films de la sélection Caméras jeunesse de l'animation disponibles en DVD dans les médiathèques.

Découvrez ci-dessous d'autres films d'animation destinés au jeune public de la collection "C'est quoi l'idée" pour mieux vivre ensemble...

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 4 ans.
La présence d'un adulte est conseillée pour les plus jeunes.